Louer son condo : les règles à connaître

Vous avez acheté un ou plusieurs condos en vue de les louer ? Sachez qu’il existe certaines règles à respecter pour vous protéger, ainsi que vos futurs locataires.

La location de votre condo à long terme

Sachez que les règles sont totalement différentes, que vous souhaitiez louer votre appartement de façon occasionnelle ou à long terme.

Tout d’abord, sachez qu’il vous sera indispensable de souscrire une assurance habitation spécifique. Le but est de vous protéger face à d’éventuelles dégradations de la part de vos locataires. De même, cette assurance habitation protégera les parties « dures » et non pas la décoration. En cas de dégât des eaux, d’un défaut électrique, d’un incendie ou d’une tempête, votre logement sera parfaitement protégé.

De plus, si vous souhaitez louer votre appartement, vous devrez bien entendu avertir le syndicat de l’immeuble. Le papier que vous fournirez comportera diverses informations comme le nom et prénom du locataire, la date de début et de fin du bail. Ce papier sera à remettre au plus tard 15 jours avant l’entrée dans les lieux du locataire.

Enfin, si vous en êtes toujours à l’étape de l’achat, il est primordial d’analyser le quartier où vous achèterez le condo. Certains quartiers sont en pleine croissance et vous permettront, à terme, de réaliser une jolie plus-value sur la location.

La location de votre condo à court terme

Aujourd’hui, de nombreuses personnes proposent leur condo en location sur des sites comme Airbnb. Vous devrez donc prévenir votre assurance habitation que vous mettez votre condo en location, mais de façon occasionnelle. Certains assureurs offrent également des assurances spécifiques à ce type de location à court terme.

Comme pour la location à long terme, il sera important d’avertir le syndicat de copropriété de votre immeuble que vous mettez votre condo en location temporaire. Attention toutefois, le syndicat peut refuser ce type de location pour des raisons évidentes : va-et-vient fréquents dans l’immeuble, nuisances sonores, sécurité du lieu, etc.

Si le syndicat accepte que vous mettiez votre logement en location, il ne vous reste plus qu’à vous inscrire sur une plateforme permettant ce type d’échange et à attendre vos convives. Attention également à bien déclarer les sommes perçues lors de votre déclaration de revenus.