Comment financer un achat en vefa ?

L’investissement immobilier est l’un des actes économiques les plus rentables. Il offre de nombreux avantages au futur propriétaire quand celui-ci s’y prend bien. Mais contrairement à la méthode classique qui consiste à acquérir un bien déjà existant, il existe une autre forme d’acquisition de bien immobilier encore appelée VEFA. En suivant cette procédure, l’acquéreur opte pour un bien futur dont il financera la construction pour obtenir à la fin des différents travaux un local neuf dont il deviendra propriétaire. Cette acquisition immobilière est toute particulière car l’on achète un bien qui n’existe pas encore. Et pour la mener à terme il faut bénéficier d’un plan de financement bien élaboré. Cet article présente les spécificités pour financer un achat dans le neuf.

Qu’est-ce qu’un achat en VEFA ?

La vente en l’état futur d’achèvement dite VEFA ou encore achat sur plan est une transaction immobilière qui permet d’acheter un bien neuf qui sera construit ou déjà en cours de construction. Dans ce cas, la vente du terrain et du bien qui y sera construit est groupée. Un contrat de réservation sera signé avec le promoteur immobilier dans lequel seront présentés les caractéristiques du logement, son prix de vente, sa date de livraison et celle de signature définitive chez le notaire. Le prix de vente mentionné dans le contrat de réservation d’une VEFA peut être ferme, prévisionnel ou révisable. Un prix ferme ne changera pas. Et très souvent, ce n’est pas le cas dans ce type de contrat car des imprévus peuvent survenir durant les travaux de construction. Le prix prévisionnel est possible lorsqu’à la fin des travaux, le prix final du bien augmente. Cette situation peut d’ailleurs conduire à l’annulation de la commande. Le prix révisable est celui qui permet les variations du prix final du bien à 70 % de l’indice BT01. Le financement des travaux par l’acquéreur est ce qui rend la VEFA particulière. À partir d’un prêt contracté à la banque, les fonds sont débloqués au promoteur immobilier au fur et à mesure que les travaux avancent.

Financement des fonds pour un achat sur plan (VEFA).

Il est bien rare d’effectuer un investissement immobilier sur fond propre. Les prêts en banques sont souvent les meilleures façons de financer ces transactions et ceci, même en cas de VEFA. Pour un achat sur plan, une fois le contrat de réservation signé et le prêt contracté à la banque, l’acquéreur n’a plus à s’occuper des versements pour les travaux de construction. La banque débloque les fonds au fur et à mesure de l’avancement du projet. Ainsi, le promoteur reçoit 5 % à la signature du contrat de réservation, 10 à l’ouverture du chantier, 10 à l’achèvement des fondations, 15 à l’achèvement des murs, 20 à la mise hors d’eau, 15 à l’achèvement des cloisons et à la mise hors d’air, 20 à l’achèvement des travaux d’équipement, de plomberie, menuiserie, plomberie et chauffage, et 5 % finals à la remise des clés. Avant le début des travaux, le promoteur dispose d’engagement de parfait achèvement et de garanties dommage ouvrage. Pour un achat en VEFA, le capital prêté ne sera remboursé qu’après la livraison du bien mais des intérêts intercalaires seront tout même payés sur toute la période de la construction. Abordant la thématique, le site https://www.2nd-world.fr présente un peu plus la VEFA