Immobilier USA : comment investir aux Etats-Unis ?

Le rêve américain exerce toujours une attraction irrésistible sur ceux qui aspirent à un avenir meilleur. L’investissement aux États-Unis notamment dans l’immobilier est considéré comme une manière aisée et rentable de s’installer et de réussir dans ce pays. Et cette idée n’est pas seulement séduisante, mais aussi vraie !

S’adresser à un spécialiste

Comment investir aux Etats-Unis ? La première étape consiste à trouver un agent immobilier. Il suffit de faire une recherche sur Internet. Le choix doit obéir à des critères notamment de savoir-faire et de crédibilité. Une autre formule consiste à s’adresser à une société spécialisée dans l’investissement immobilier locatif. Dans ce cas, il n’est pas question d’acheter directement un bien, mais de devenir actionnaire dans une société immobilière, aux fins de bénéficier de son expertise et d’obtenir un revenu régulier.

Comprendre la procédure américaine

Il s’agit de réussir la transaction. Pour cela, l’acheteur doit bien comprendre le processus afin d’agir très vite et mener l’affaire rondement. D’abord, il est nécessaire d’ouvrir un compte bancaire, puis d’y déposer 10 % du prix du bien, lequel sera versé lors de signature du compromis de vente. Si l’intéressé ne détient pas une « carte verte » ou un « historique de crédit », il lui sera presque impossible d’obtenir un crédit auprès d’une banque locale. Toutefois, étant donné que la vente sera réalisée au comptant, il aura de meilleures chances pour négocier et faire accepter son offre.

Mener la transaction à son terme

L’acheteur pourra choisir parmi une liste de biens correspondant à des critères qu’il a préalablement fixés. Généralement, il se déplace sur place pour faire des visites et fixer définitivement son choix, lequel doit être immédiatement suivi d’une offre. Si celle-ci est acceptée, l’affaire est prise en main par les avocats qui font office de notaires. La procédure aboutit à la signature d’un compromis de vente. La finalisation de l’acte de vente lui-même, la translation de la propriété et l’accomplissement des autres formalités interviendront environ une dizaine de semaines plus tard.

En définitive, il suffit d’un peu d’audace pour traverser l’océan et concrétiser ses aspirations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *