Achat immobilier : quels sont les points à vérifier ?

L’achat d’un nouveau bien immobilier ne doit pas se faire au hasard. Il y a certains points qu’il faut vérifier afin d’être sûrs qu’on fait un bon achat. La collecte des informations sur le bien à acheter est très importante. Elle permet entre autres d’éviter les mauvaises surprises, de vérifier l’état réel du bien immobilier afin de mieux négocier le prix fixé par le vendeur. Cependant, vérifier tous ces points peut s’avérer difficile si on n’y était pas habitué.Pour vous aider à mieux réaliser la vérification des biens immobiliers avant l’achat, nous vous proposons quelques étapes à suivre.

Vérifiez l’état du bien immobilier

Vous pouvez commencer par vérifier l’état du bien à acheter lors des visites. C’est une étape déterminante. Si à l’issue de la vérification le bien présente de nombreux défauts alors vous devez tout simplement renoncer à l’achat. Mais si le bien vous plaît malgré tout, vous pouvez procéder à l’évaluation des travaux. Il s’agit là d’une autre étape qui sera abordée plus bas. Lors de visites, vous devez vérifier l’état du plancher, du plafond et des murs. Si vous remarquez des fuites, de l’humidité ou d’autres anomalies, essayez de vous renseigner pour en connaître l’origine. Vérifiez si le bois n’est pas trop fragile. Si le bois n’est pas sain, c’est probablement parce qu’il est mangé par des termites. Cherchez d’éventuelles fissures dans les murs. Mais gardez à l’esprit que la présence de fissures ne veut pas forcément dire qu’il y a un problème. Essayez de contrôler la clarté et le bruit au sein de la maison à acheter en la visitant à des heures différentes.

N’hésitez pas à mesurer la surface habitable, car les vendeurs donnent souvent des valeurs approximatives sur la surface ce qui fait qu’il y a toujours un écart entre la valeur déclarée et la valeur réelle. Demandez le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) au vendeur afin de connaître avec précision la consommation énergétique du bien à acheter.

Évaluez l’environnement dans lequel se trouve le bien immobilier

Nous savons tous qu’en achetant une maison, nous épousons son environnement. En effet nous sommes obligés de vivre au sein de l’environnement dans lequel il est placé. Cet environnement peut être bon comme mauvais. Un bon environnement est celui dans lequel le calme règne. Essayez de voir s’il y a des voisins trop bruyants. Vérifiez aussi la présence et la disponibilité des transports en commun, des écoles (pour vos enfants), des boulangeries, des restaurants ou des commerces en général. Mais la vérification de l’environnement ne s’arrête pas là. Vous devez aussi contrôler le degré d’exposition du local. Si vous achetez un appartement, sachez qu’il existe des fois des règles établies par les personnes habitant la maison. Consultez donc ces règles avant de procéder à l’achat du bien.

Demandez le dossier de diagnostic technique

La loi exige que le dossier de diagnostic technique vous soit présenté au plus tard à la date de signature du contrat. Grâce au dossier vous pouvez avoir des informations importantes sur le bien immobilier. Le dossier de diagnostic technique peut vous permettre de déceler d’éventuels vices cachés par le vendeur. Il doit contenir un rapport sur des diagnostics tels que la loi Carrez, le diagnostic amiante, le diagnostic termites, l’état des risques naturels miniers et technologiques, le diagnostic de performance énergétique, le constat de risque d’exposition au plomb, le diagnostic sur les installations électriques ou le diagnostic gaz. Pour qu’il soit valable, il faut qu’il ait été réalisé par un organisme certifié.

Procédez à l’estimation du coût des éventuels travaux à réaliser

Pour faire une bonne évaluation des travaux de rénovation, il faut vous faire accompagner d’un expert. Il pourra déterminer avec exactitude l’étendue des dégâts, les travaux à réaliser ainsi que les coûts associés. Il est conseillé de se renseigner auprès de la mairie pour savoir les travaux qui sont autorisés dans votre localité. Il existe des travaux qui sont interdits dans certaines localités. Pour ne pas faire des dépenses inutiles, prenez d’ores et déjà l’initiative de consulter la liste des travaux autorisés.

Procédez à l’évaluation financière

En fonction des résultats obtenus après toutes les étapes précédentes, vous négocierez à nouveau le prix du bien à acheter. Si vous remarquez des problèmes ou anomalies que le vendeur avait omis de soulever, vous pouvez en vous basant sur eux, proposer une nouvelle offre au vendeur. En cas d’entente vous devez faire une évaluation du coût réel de l’acquisition du bien immobilier avant de signer. Cette évaluation porte sur plusieurs points. Tout d’abord, commencez à déterminer le coût de vente du bien. Pour l’avoir, vous devez ajouter les frais du notaire et la commission d’agence au prix proposé par le vendeur. Ensuite, vous devez évaluer les taxes et les charges. Renseignez-vous sur les taxes foncières et les taxes d’habitation. Pour ne pas être surpris par le montant de ces taxes, il faut s’assurer que le vendeur a fait part au fisc de tous les travaux et installations effectués dans la maison.